Attraits locaux

 

Camping municipal

Situé à 7km du village de Roquemaure, le terrain de camping municipal est un petit paradis terrestre ! Réputés pour ces couchés de soleil incomparables et son eau couleur café au lait, vous pouvez y pratiquer tout vos sport nautiques préférés : planche à voile, canot, skit nautique, etc.

Comprenant 129 emplacements dont plus de la moitié offre le services d'eau, d'électricité et d'égout, le camping possède également un restaurant, une buanderie et des unités sanitaires complètement rénovés.

Venez découvrir par vous même et vous tomberez sous le charme de ce coin pittoresque!

Tél. : 819 787-6353

Pour plus d'informations : cliquez ici

Vous pouvez aussi visionner un reportage de TVC9 sur le camping de Roquemaure ici.

     
 

 

 

Marais Antoine


Situé en bordure du lac Abitibi, le marais Antoine est un immense milieu humide de 280 hectares qui abrite un nombre exceptionnel d'espèces animales et végétales. En parcourant les sentiers, on passera à travers des champs avant de pénétrer dans une forêt marécageuse grâce à un trottoir de bois. On gravira ensuite une butte recouverte de forêt mixte. Au sommet, un belvédère aménagé sur un cap rocheux offre une vue d'ensemble du marais, ainsi que sur le lac Abitibi et le barrage maintenant le niveau de l'eau. Une passerelle sur pilotis permet de se rendre à l'intérieur du marais, où on trouvera des quenouilles. On pourra apercevoir des huttes de rats musqués et de castors, ainsi que de nombreuses espèces d'oiseaux. 

  • Au total, plus de 150 espèces d’oiseaux y ont été répertoriées, dont le pygargue à tête blanche, le busard Saint-Martin, la crécerelle d’Amérique, la grue du Canada, le râle jaune et bien d’autres.
  • Ses eaux sont fréquentées par de nombreux brochets. La faune terrestre est représentée par le castor, l’orignal, le touriste, et un grand nombre de petits rongeurs. Quant à la flore, on y voit l’iris versicolore, le rubanier à gros fruits, des nénuphars et des sagittaires latifoliés.
  • Les champignons sauvages et les baies de toutes sortes, dont un grand nombre de bleuets, font du marais un véritable marché à ciel ouvert.
Sentiers et parcoursLongueurType  
Sentier Nord - rang 4 1.4 km linéaire débutant  
Sentier Sud - rang 2 1.5 km linéaire débutant  

PÉRIODE D'ACCÈS 

D'avril à octobre

TARIF

Gratuit

ACCÈS

L'entrée du sentier Sud se situe à 6 km à l'ouest de Roquemaure, sur le 2e-et-3e Rang ouest.
L'entrée du sentier Nord se situe à 7,2 km du village de Roquemaure. Prendre la route Centrale et tourner à gauche sur le 4e-et-5e Rang ouest.

COORDONNÉES GPS

 
 

Parc du Souvenir

Construit depuis quelques années seulement, le parc du Souvenir est une de nos fierté.  Situé au centre du village, il fait la beauté de celui-ci avec son parterre de fleurs gigantesques et ses arbustes. Les enfants peuvent s'en donner à coeur joie grâce aux aménagements créés pour eux.  Des tables et des balancoires sont également placés sur le terrain pour permettre aux gens de pique-niquer en toute tranquilité.

 

Écurie Équitibi

Fondé en 2010, ils vous proposent des tours de poney, des visites pour voir différentes espèces animales de la ferme et un service de pension extérieur pour chevaux.

Aussi offert : cours d'équitation sur réservation. 

Page Facebook

Adresse : 362, Rang 4 et 5 ouest, Roquemaure. 

Courriel : sarah787@hotmail.com

Tél. : 819-301-4100

 

Films de l’abbé Maurice Proulx

L'abbé Maurice Proulx est né à Saint-Pierre de Montmagny en 1902. Il réalise ses études classiques, devient prêtre suite à son passage au Grand Séminaire de Québec, puis étudie en sciences agronomiques.

Dès 1934, il découvre son intérêt pour le cinéma. À l'automne de cette même année, il accompagne un groupe de colons en Abitibi. C'est le début du premier long métrage documentaire réalisé au Québec, le film «EN PAYS NEUFS» (1934-1937). 

 

Cinq ans après la fin du tournage, Maurice Proulx retourne à Sainte-Anne-de-Roquemaure pour constater l’évolution de ce jeune village.

Vous pouvez visionner ce deuxième documentaire, «SAINT-ANNE-DE-ROQUEMAURE : UN ÉPILOGUE À EN PAYS NEUFS» (1942) ici